Les étudiants de BTS MUC1 à la découverte du milieu professionnel

Différents intervenants sont venus présenter, lors des ateliers de rentrée, leur secteur d’activité (distribution, banque-assurance), leur entreprise et ses métiers, les potentialités de stages….

Madame GUILLERM de la Banque Populaire à Niort

Intervention de Madame GUILLERM de la Banque Populaire à Niort auprès des étudiants de BTS MUC1 de l’ICSSA

 

Monsieur BOURGEAIS de Décathlon Niort

Intervention de Monsieur BOURGEAIS de Décathlon Niort auprès des étudiants de BTS MUC1 de l’ICSSA

Ces interventions ont permis aux étudiants d’approfondir leurs connaissances de ces différents milieux accessibles après un BTS MUC et de faire progressivement un choix vers un terrain de stage ou un projet professionnel.

Monsieur Rolland de Jardiland

Intervention de Monsieur Rolland de Jardiland auprès des BTS MUC

Merci à ces professionnels du temps consacré aux étudiants !

Arrivée à Torrejón de Ardoz

Après plus de 12 heures de bus depuis Poitiers, me voici donc arrivé dans la capitale espagnole mais je ne verrais pas beaucoup de chose de Madrid pour l’instant sauf la station de bus, de métro et les nombreuses autoroutes… car m’a destination finale est Torrejón de Ardoz une ville dans la périphérie de Madrid.

Torrejón de Ardoz est une ville multiculturelle et une ville classique d’Espagne avec sa grande place principale, ses restaurants de tapas ou ces magasins d’olives. Mes premières impressions concernant Torrejón de Ardoz c’est une ville assez vivante et qu’il y a beaucoup de chose à faire et à voir.

De plus, la population y est très accueillante, sympathique et surtout très patiente quand on a des difficultés pour leur expliquer ou comprendre quelque chose !! Et quand je leur dis que je suis français pour la 1ere fois, la plupart du temps ils me parlent du résultat des élections présidentielles ou essaye de me dire 2 ou 3 mots en français…

Le plus dur pour ma part sont les horaires de repas et de travail car ils sont très différents d’en France, finir de travailler à 15 et déjeuner à 16 heures de l’après-midi, je n’ai pas souvent l’habitude.

Concernant mon stage à la mairie de Torrejon de Ardoz dans le service de « Estadística » ou recensement en français qui s’occupe des nouveaux arrivants dans la ville ou de ceux qui change de domicile : les employés sont très gentils et ont été accueillants et ils m’ont mis tout de suite à l’aise.

Vincent Bermard, BTS AM1

Ce stage est soutenu par :


Et d’Irlande…

Trois jours avant mon départ en stage, à chaque fois que je pensais à l’Irlande une boule au ventre m’envahissait.

Le jour du départ, je ne réalisais pas encore que j’allais quitter mes proches pour 9 semaines, ce n’est qu’arrivée dans le grand aéroport de Dublin que je me suis dit que l’aventure allait commencer.

Arrivé dans l’appartement, les premiers soucis commençaient, le propriétaire n’avait pas laissé la clé de ma chambre aux autre colocataires, fatigué par le voyage je désespérais ! Heureusement que mes colocataires étaient gentil, ils ont donc forcé la serrure afin de m’ouvrir la porte.

Le lendemain de mon arrivé (Dimanche), j’ai décidé de commencer à explorer cette capitale, je me suis vite rendu compte que les Irlandais avaient un mode de vie différent du notre, tous les magasins étaient ouverts et j’ai vite remarqué que les Pubs étaient très nombreux. Ce qui m’a particulièrement plu dans cette ville, c’est le style des maisons en brique rouge, un style qu’on ne retrouve pas à Niort. Les transports en commun sont très présents et très pratiques pour se déplacer.

En ce qui concerne le contact avec les Irlandais, ils sont vraiment accueillants, toujours là pour aider des Françaises perdues J.

Plus les jours passent, plus je découvre une nouvelle culture ainsi qu’une ville agréable à vivre.

Élise Janouin

Ce stage est soutenu par :

Un autre regard sur l’Irlande

La veille de mon départ, j’étais mélancolique de la séparation avec ma famille.

Le jour « J » arriva, valise à la main je ne réalisais toujours pas que je partais pour 9 semaines loin de mes proches, de mes habitudes …

Enfin arrivée à l’appartement, les péripéties s’enchaînèrent … la porte de la chambre était fermée à clef, alors nos colocataires s’en sont chargés !

Le lendemain de mon arrivée, dimanche j’ai voulu découvrir un peu la ville où je me trouvais. J’ai pu remarquer que la plupart des maisons étaient en brique rouge.

Le mode de vie est différent du notre ce qui me permet de voir une nouvelle culture.

Il y a beaucoup de bus et de taxis, ce qui est pratique pour se déplacer à tout moment.

Les Irlandais sont accueillants et essaient de mettre à l’aise les étrangers.

Laura

Ce stage est soutenu par :

Premières impressions de Malte

J’étais un peu stressée avant le départ car je ne savais pas du tout comment allait être le pays en lui même, ni comment la vie allait être là bas. Donc je n’ai pas beaucoup dormi a cause de ce stress mais aussi car je vérifiais constamment si je n’avais rien oublié. J’ai aussi peu dormi puisque j’ai du me réveiller aux alentours de 3h30 du matin car mon train pour aller à Toulouse était a 5h30.

Le décollage pour Malte était a 10 heures et nous avons bien failli manquer l’avion. Nous avons couru pour arriver à temps, le personnel n’attendaient plus que nous. Donc cette péripétie a rajoute encore un peu de stress. J’étais impatiente de décoller pour sentir ce sentiment de partir très loin et de changer complètement d’horizon. Il fallait s’y attendre je me suis endormie dans l’avion.

Lorsque nous sommes arrivés, le commandant de bord a annoncé qu’il faisait 29 degrés dehors, cela m’a un peu choqué, je ne pensais pas qu’il ferait si chaud.

Il fait vraiment chaud ici, le température peut être de 26 degrés dès 9 heures du matin. Cela change énormément de la France, il fait très chaud dès le matin et à partir de 17 heures – 18  heures cela se rafraichit.

Malte a un climat assez sec et le paysage, les maisons ressemblent plutôt a un pays chaud comme l’Algérie. C’est plutôt joli puisque les maisons sont toutes très claires. Le ciel est constamment bleu, c’est superbe.

Le paysage est sublime avec cette eau turquoise et transparente.

Les personnes parlent maltais entre elles mais aux bureaux ou dans les magasins les personnes parlent anglais car ici il y a beaucoup d’étrangers.

Je comprends tout ce que disent les personnes (lorsqu’elles me parlent en anglais bien sûr) donc c’est bien et rassurant mais je n’arrive pas à beaucoup parler pourtant j’écoute tout ce qui est dit pour retenir un maximum d’expressions.

La maison où je suis est magnifique, il y a une piscine sur le toit et la vue est sublime. Je suis avec deux autres français donc c’est plutôt sympa.

La plupart des maisons paraissent classiques mais apparemment ce n’est que l’extérieur qui est comme ça, l’intérieur a l’air plutôt moderne.

Les Maltais sont très accueillants et vraiment gentils. Dans la rue ou dans le bus les gens me regardent beaucoup et je pense savoir pourquoi, en regardant les maltais, je ne dois pas avoir le physique typique maltais. Les gens sont tous bruns, les filles sont plutôt petites et ils sont tous très bronzés.

Pour conclure, je me sens très bien ici, je sais que j’ai beaucoup de chance d’être en stage ici et je profite tant que j’y suis. Il me reste encore énormément de choses a visiter donc il faut que je me dépêche.

Eva Jartou

Ce stage est soutenu par :

En route pour Alicante

Au départ j’étais triste de partir, quitter son petit « chez soi », quitter ses amis, ainsi que sa famille, c’est une épreuve.

À l’arrivée j’étais encore un peut triste de me dire que je devais passer deux mois ici toute seule, mais heureusement j’étais accompagnée de ma mère ainsi que de mon frère la première semaine, cela m’a aidée à « prendre mes marques » dans la ville. Mais quand la première journée fût passée, et que je suis allée a la plage, je me suis dis que j’avais quand même beaucoup de chance d’être dans une ville comme celle-ci pour mon stage !

Pour moi mon arrivée dans cette ville n’a pas été un choc culturel, car je connais cette ville j’y suis déjà venue plusieurs fois, car ma grand-mère y réside. « L’esprit » espagnol est quand même un peut original, nous n’avons pas du tout le même fonctionnement, tant  pour le rythme de la journée, que pour les habitudes alimentaires, ou le mode de vie. L’environnement est très beau, la plage, ainsi qu’un paysage montagneux sont présents.

Blandine DIEUMEGARD

Ce stage est soutenu par :

Des nouvelles de Palma de Mallorca

15h50 départ pour Palma de Mallorca, arrivée à 17h30, la boule au ventre, ensuite attente des bagages …. Ce qui m’a permis de me rendre (vraiment) compte que c’était le début d’une nouvelle aventure …

Après quelques échanges timides avec ma colocataire, en route pour ma nouvelle vie !

Le dépaysement total ! ‘Soleil, Palmiers, Plage, Verdure …’

Dès mon arrivée direction le  Supermercado (supermarché).

1er soirée nostalgique …

1ère semaine de passée à Palma…

1eres rencontres, les 1eres sorties, les 1ers achats aussi, les articles sont en général beaucoup moins cher ici … Ce qui ne me déplait pas. J

Les températures varient entre 27 et 30º, les gens sont très accueillants et la ville est magnifique ! La langue Espagnole vient petit à petit …

Encore 5 semaines à Palma, malgré le manque de mes proches qui est constant …

A bientôt, je vous laisse, j’ai encore beaucoup à découvrir !

Charlotte

Ce projet est soutenu par :

Premier départ vers l’Espagne

Avant le départ j’étais joyeuse mais voyant l’heure tourner je l’étais de moins en moins puisque j’allais me retrouver seule dans une ville que je ne connaissais pas.

Je suis partie le Vendredi 18 Mai 2012 vers 15h30 en voiture avec des amis, nous avons pris l’autoroute en direction du sud de la France. Nous nous sommes arrêtés vers 23h dans un hôtel à Perpignan non loin de la frontière entre la France et l’Espagne pour y passer la nuit. A la fin de cette journée le stress montait de plus en plus.

Le lendemain vers 8h nous avons repris la route en direction de Roses, ville située en Espagne ; nous y sommes arrivés à 9h. Lorsque nous sommes arrivés à l’appartement je me suis dit que j’allais me sentir bien seule car je ne suis pas en colocation. De plus, c’est un quartier plutôt calme retiré du centre ville.

Ensuite vers 10h30 nous avons été nous promener le long de la mer et nous avons été au marché de Empuriabrava situé à quelques pas de Roses (c’est un très grand marché qui borde la mer). A 14h nous sommes allés manger. C’était encore un peu tôt à l’heure espagnole !

Ensuite nous avons été à Girona à 50km de Roses où nous avons visités l’église Sant Marti (photo ci-dessous) et fait les magasins.  Le beau temps n’était pas avec nous malheureusement.

Audrey Moreau

Ce projet est soutenu par :

Stages des BTS AM1

Voici quelques nouvelles de nos 1ères années BTS AM partis en stage à l’étranger pour 6 semaines voir 2 mois, grâce au programme Erasmus et à la bourse de la découverte de la Région Poitou-Charentes.

Tout le monde est bien arrivé sur son lieu de stage :

  • Eva et Mehdi sont à Malte,
  • Blandine à Séville,
  • Elise et Laura à Dublin,
  • Charlotte aux Baléares,
  • Marion, Clémence et Mélanie à Londres,
  • Audrey à Figueres
  • et Vincent à Madrid .

Cette opportunité va leur permettre de se familiariser avec un environnement de travail mais surtout de profiter de cette immersion totale pour améliorer leur niveau en langues.

Bon stage à eux !